Comment se traite un syndrome de stress post-traumatique (SSPT) ?

Dans un précédent article, notre cabinet de thérapie EMDR vous a présenté ce qu’est un syndrome de stress post-traumatique. Voyons maintenant quels en sont les symptômes caractéristiques et les raisons qui poussent le corps à réagir ainsi.

Panneaux affichant stress et relax
https://pixabay.com/fr/illustrations/stress-relaxation-relax-word-391657/

Quels sont les principaux symptômes ?

Dans la grande majorité des cas, un traumatisme va générer du stress, des angoisses, de l’anxiété ou des épisodes dépressifs pendant une période indéterminée ou de manière permanente.

Ainsi, on distingue des comportements représentatifs. Tout d’abord, des conduites d’évitement qui peuvent ne pas être conscientes (rester chez soi, ne pas oser affronter la foule, crises de panique, éviter le lieu du drame…). À noter que l’évitement peut être comportemental et cognitif. Ensuite, un symptôme fréquemment observé est la reviviscence de l’événement traumatique. Cette reviviscence est caractérisée par des flashbacks, des cauchemars ou tout autre phénomène ramenant cognitivement au traumatisme.

S’agit-il d’un dysfonctionnement ?

Le stress post-traumatique est loin d’être un dysfonctionnement du cerveau, au contraire, il s’agit d’un mécanisme de défense très naturel. Le cerveau retient la scène et dès qu’une connexion neuronale ayant été sollicitée le jour de l’incident s’active, il envoie un signal au système endocrinien qu’un danger est en approche. Le corps réagit alors de différentes manières selon les individus : pic de stress, sueurs froides ou autres phénomènes. Ce mécanisme permet, dans la nature, de ne pas rencontrer plusieurs fois la même situation dangereuse.

En cas de stress fréquent, si des situations vous rendent mal à l’aise, provoquent des sueurs froides ou des crises d’angoisses, n’hésitez pas à consulter un ou une psychologue spécialisé·e en thérapie EMDR qui saura vous accompagner pour un bon rétablissement.