Quelle est la différence en hypnose et thérapie EMDR ?

Que ce soit lors d’un premier rendez-vous ou sur nos réseaux sociaux par exemple, on nous pose souvent ces deux questions : que veut dire EMDR et quelle est la différence avec l’hypnose. Nous avions déjà évoqué ces deux pratiques dans un précédent article, mais cette semaine découvrons plus précisément comment la méthode EMDR se distingue de l’hypnose thérapeutique.

Femme qui salue le soleil.
Photo by Daniel Reche from Pexels

Bien que ces deux thérapies visent à aider les patients de tout âge (enfants, adolescents, adultes et séniors) à faire face à des traumatismes passés ou des états de stress profond, chacune d’elle a des techniques spécifiques pour atteindre ses objectifs.

La conscience du patient

Première grosse différence entre les deux méthodes : en hypnose le ou la patiente est placée en situation de rêve éveillé ou de semi-conscience afin d’être guidée. Pour être efficace, cet état hypnotique demande au sujet une aptitude à lâcher prise et à se laisser mener par le ou la thérapeute vers des suggestions qui, à terme, l’aideront à se désensibiliser.

La psychothérapie EMDR quant à elle se focalise sur les mouvements des yeux. D’ailleurs, EMDR signifie en français « désensibilisation et reprogrammation et par le mouvement oculaire ». Le ou la patiente contrôle elle-même ses pensées et reste « consciente » tout au long de la séance. Le ou la thérapeute dirige les mouvements oculaires en faisant passer ses doigts de droite à gauche devant le visage du ou de la malade.

La méthode de visualisation

En séance d’hypnose, le ou la praticienne utilise des visualisations douces pour travailler davantage sur les émotions de la personne souffrante. Finalement, l’hypnose permet entre autres à la personne venue consulter de se dissocier et de se détacher des évènements difficiles vécus.

La méthode thérapeutique EMDR, elle, privilégie la stimulation bilatérale des yeux pour faire revivre l’épisode traumatique de manière atténuée tout en aidant le sujet « à digérer » ce traumatisme qui l’empêche de vivre sereinement aujourd’hui.