EMDR, hypnose, même combat ?

Votre cœur balance entre les thérapies non-médicales de l’hypnose et de la désensibilisation et du retraitement par les mouvements oculaires (EMDR) ? Toutes deux utilisées pour libérer un patient du stress ou d’une angoisse liée à un évènement du passé, ces méthodes sont différenciées par votre practicien EMDR de Nice.

Rattraper son insconscient.
https://pixabay.com/fr/face-visages-dialogue-talk-psych%C3%A9-1370958/

L’hypnose voyage dans l’inconscient

L’hypnose se distingue complètement d’un état de veille ou de sommeil. Le sujet est amené à une hyper réceptivité afin que l’information se livre plus rapidement.

Le thérapeute parle, reste calme, avec une voix apaisante, il tire profit des techniques relaxantes. Il pratique l’hypnose en utilisant des visualisations très douces pour amener le patient à revivre les émotions et les circonstances qui l’ont traumatisé. L’individu est amené à recevoir une impression de l’information et accède plus facilement à ses troubles, qu’il pensait avoir oublié ou dont il ignorait l’existence par le truchement de son inconscient. Pendant la séance d’hypnose, les ondes cérébrales ralentissent comme lors d’un endormissement. Une personne hypnotisée est amenée à apporter sa concentration sur un point visuel et auditif. On parle d’hyperdécontractation.

L’EMDR pointe du doigt les traumatismes

Le psychologue EMDR stimule le patient sur les parties gauche et droite de son corps afin de se remémorer de manière condensée et atténuée un souvenir douloureux. Cela permet de se rappeler et de trouver en soi des moyens de guérison. Cette forme de thérapie oblige le patient à revivre des moments négatifs. Elle ne supprime pas les souvenirs indésirables mais plutôt tente de dissocier le fait de l’émotion, afin de rendre moins douloureux tout rappel à un évènement du passé. La thérapie de l’EMDR exige un patient conscient, qui sera stimulé des deux côtés du corps afin d’attirer son attention pendant qu’il expose ses traumatismes.